29 mai 2024

VOGO obtient 800 000 € de financement pour lutter contre les commotions cérébrales dans le sport

L’État, la région Occitanie et la métropole de Montpellier s’associent pour soutenir financièrement la startup dans le cadre du programme DISNUM. 

Par la rédaction

VOGO, société développant des solutions audio et vidéo pour les spectateurs et les professionnels du sport, vient de se voir attribuer un financement de 800 000 € dans le cadre du programme DISNUM portant sur le développement de solutions innovantes pour la prévention et la détection des commotions cérébrales dans l’univers du sport. Ce dernier, qui est partie intégrante du projet global DIAGINSPORT, a été sélectionné dans le cadre de l’appel à projets collaboratifs I-DEMO du programme France 2030. 

Ce premier volet de financement, d’un montant total de 800 000€ sous forme de subventions et d’avances remboursables, a été apporté par la région Occitanie, Montpellier Méditerranée Métropole et l’État. En France, le taux de commotions chez les sportifs est compris entre 0.8 et 8 pour 1000 sportifs/heure, et passe même à 15/1000 pour le rugby. Face à cette situation, le besoin de solutions permettant d’augmenter la détection des lésions en complément des protocoles existants se fait de plus en plus sentir. 

« Les commotions cérébrales dans le monde du sport sont un sujet de société et de santé publique qui ne peut être ignoré », observe Carole Delga, présidente de la région Occitanie, « c’est pourquoi la région a tout naturellement souhaité apporter son soutien au projet porté par VOGO et le consortium qu’il anime. » 

Optimiser l’efficacité des protocoles

VOGO développe depuis plusieurs années des solutions en reposant sur des technologies vidéo, à destination des professionnels, permettant d’optimiser l’efficacité des protocoles existants en matière d’assistance à la détection des commotions cérébrales. Cet engagement précoce s’était illustré dès 2017 aux côtés de la Ligue Nationale de Rugby, pour les championnats de TOP 14 et de PRO-D2.

Fort de cette légitimité, la société s’est imposée comme chef de file d’un consortium pluridisciplinaire lancé en janvier 2022 avec pour mission le développement d’une solution innovante, intégrée et clé en main pour améliorer les taux de détection des commotions et leur prise en charge.  Le but est de faciliter les prises de décision des personnels médicaux et des acteurs de terrain pour tous les sportifs professionnels ou amateurs, toutes disciplines confondues.

La mobilisation des clubs et des fédérations a été immédiate avec les adhésions de la Fédération Française de Football (FFF), de la Fédération Française de Rugby (FFR), de la Ligue Île-de-France de Rugby, des Dragons Catalans, et de la Fédération Française de Judo. 

D’autres innovations en ligne de mire

Le consortium a été également rejoint dès son lancement par des partenaires de pointe du monde scientifique, industriel et technologique : l’Hôpital Beaujon AP-HP, le CNRS, l’Institut de biomécanique humaine Georges Charpak, l’Université de Paris, l’Université de Lille, Move in Med, Skill Cell.

Cette première enveloppe de financements va permettre de déployer dès 2025 de nouvelles innovations portées par les solutions vidéo déjà commercialisées par VOGO à destination du sport professionnel. Au-delà du sport professionnel, cette accélération du programme de recherche a aussi pour ambition d’apporter de nouvelles solutions dans le sport semi-professionnel, amateur et chez les jeunes.

« Nous sommes très fiers de soutenir notre sportech montpelliéraine VOGO dans sa volonté d’apporter des réponses novatrices à un enjeu prioritaire dans l’univers du sport », se réjouit de son côté Michaël Delafosse, maire de Montpellier, « nous avons toujours eu à cœur de soutenir l’innovation et les talents locaux ». 

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner