29 mai 2024

Le gouvernement officialise son soutien à la filière sportech

Un plan d’action visant à impulser une nouvelle dynamique pour le développement des startups françaises du sport a été présenté.

Par Hervé Reynaud

Amélie Oudéa-Castéra , ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, et Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé du Numérique, ont réuni lundi 13 novembre les acteurs de l’écosystème du sport et de l’innovation pour impulser une nouvelle dynamique visant à favoriser le développement des startups françaises du sport. Les deux ministres ont présenté un plan d’action ambitieux, co-construit avec le collectif SporTech qui regroupe près de 150 acteurs de l’innovation dans le sport. Parmi les mesures annoncées se trouvent notamment la création d’un accélérateur pour une sélection annuelle de 15 startups de la sportech, au sein de la Banque Publique d’Investissement (Bpifrance) avec un financement du ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques (MSJOP) de 1,5 M€ sur trois ans, et également l’intégration du MSJOP et du Collectif Sportech comme partenaires de l’initiative « Je choisis la French Tech » visant à doubler la commande publique et privée à destination des startups. 

Par ailleurs, il est prévu la signature d’une convention entre le MSJOP et le collectif SporTech pour structurer son écosystème et à l’aider à développer ses partenariats avec les acteurs du secteur sport, publics comme privés, et la mise en place par Business France, dès janvier 2024, d’un programme spécifique pour accompagner les startups de la sportech en leur permettant de participer à de nombreux événements et d’intégrer des délégations internationales lors de déplacements stratégiques. 

Le chiffre d’affaires de la sportech française a progressé de 52% entre 2021 et 2022

Enfin, les deux ministres ont souligné la mobilisation des acteurs de la sportech dans le cadre de la Grande Cause Nationale au travers d’un appel à projets, assorti d’un appui financier, à destination des startups les plus mobilisées pour inciter les Français à faire davantage d’activité physique et sportive.

Pour rappel, lors du salon VivaTech en juin dernier, le Président de la République avait déjà évoqué, à propos des enjeux de la technologie et de l’innovation, l’importance de mieux accompagner les acteurs émergents. Cette ambition s’inscrit dans un contexte dynamique pour la sportech, qui a connu un taux de croissance de son chiffre d’affaires de 52% entre 2021 et 2022. 

Si ce secteur compte désormais 42 acteurs avec un chiffre d’affaires annuel supérieur à un million d’euros, la France a perdu, dans le même temps, deux places, devenant ainsi 7ème au classement mondial en termes de levées de fonds privés, au profit de l’Allemagne et du Royaume-Uni.

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner