29 mai 2024

In&Motion, Drilllight et Black Line sur le salon Tech&Fest à Grenoble

La première édition du salon Tech&Fest s’est tenue à Grenoble les 1er et 2 février. Parmi les nombreuses startups présentes, quelques-unes présentaient des innovations dans le domaine du sport. Explications. 

Par Hervé Reynaud

La filière sportech était présente sur le salon Tech&Fest qui, pour sa première édition, a attiré plus de 15 000 visiteurs les 1er et 2 février à Grenoble Alpexpo. Nous y avons notamment rencontré In&Motion, spécialiste de la protection par airbags basé à Annecy, qui développe son savoir-faire pour plusieurs disciplines sportives, notamment la MotoGP. La société travaille en effet avec les fabricants de combinaisons (Ixon, Furygan, Tucano Urbano, RST, Held…) pour intégrer ses airbags à l’intérieur des vêtements. Mais elle a aussi développé un boîtier doté d’algorithmes d’IA qui analyse les mouvements de la moto et affine les moments où les airbags doivent se déclencher. Pour cela, elle a engagé une équipe de data scientists. Il faut savoir que les airbags sont obligatoires en MotoGP et également pour toutes les compétitions de moto en France depuis le début de l’année. In&Motion a d’autres projets dans le sport, notamment dans les sports d’iver où ses solutions pourraient permettre d’améliorer la protection des skieurs. La société s’intéresse également à l’équitation, au motocross et au cyclisme.  

Drillight était également présente sur le salon. Fondé par Morgan Melchilsen, ancien joueur de hockey, la société s’est fixé pour objectif d’améliorer les entraînements des sportifs de haut niveau avec un outil baptisé E-Cone. Ce dernier stimule les capacités physique et cognitive des athlètes, émettant de la lumière durant les séances et obligeant les sportifs à s’adapter, improviser en dehors de leurs schémas traditionnels. La solution permet en outre de faire remonter des données sur le profil des athlètes (réflexes, temps d’exécution, préférences motrices…) et de proposer des exercices en conséquence. 

De son côté, Black Line présentait sa fixation rotative pour snowboards, nommée QuickSett. Celle-ci permet de réorienter dans le sens de la marche le pied fixé au snowboard lorsque le skieur se propulse avec l’autre. La solution peut être installée sur n’importe quel snowboard. Elle s’active grâce à une télécommande attachée au poignet. La société a déjà vendu environ 2000 exemplaires. Elle exposait également sur le salon une autre offre : les snowboards Observ intégrant la technologie Black Line Tag. Il s’agit d’un capteur qui peut être intégré au snowboard pour transmettre automatiquement (en NFC) diverses données accessibles depuis une application. L’objectif est de fournir aux vendeurs et acheteurs de snowboards d’occasion un maximum d’informations sur l’état des skis (par exemple le nombre de sorties, les entretiens à faire et/ou déjà effectués). Avec cette solution, la marque est en discussion avec Décathlon pour son offre de location. 

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner